C’est enfin la démarche Eco-Méthane


Les vaches rejettent, par éructation,
dans l’atmosphère un gaz à effet de serre :
le méthane.

La production de ce méthane est un processus naturel
mais nous savons que l’amélioration de l’alimentation
des vaches laitières conduit à une diminution de sa production.
Le méthane a un pouvoir réchauffant
21 fois plus fort que le carbone.

Sa durée de vie dans l’atmosphère est courte.
Il est donc très important d’agir pour réduire
ces émissions de méthane.
Les effets sont importants et rapides.

 


La démarche Eco-Méthane a pour objectif de comptabiliser les émissions de méthane économisées
grâce à une alimentation des vaches laitières mieux équilibrée comprenant notamment des cultures comme l’herbe, la luzerne, le lin,…
Les émissions de méthane sont calculées à partir des acides gras du lait.



 


La démarche Eco-Méthane,


 

Un socle scientifique solide et reconnu officiellement!

 

La démarche Eco-Méthane est née d’une étude INRA
(Martin et al., 2006) qui démontrait qu’en nourrissant
les vaches avec des sources végétales
naturellement riches en Oméga 3
 (herbe, graine de lin, luzerne…),
la qualité nutritionnelle était améliorée
et qu’en parallèle les émissions de méthane
étaient diminuées de 12%
 
(aux doses du cahier des charges Bleu-Blanc-Cœur – IT3 = 100).




 

 

Le méthane rejeté par les vaches est le signe que leur alimentation n’est pas optimale.
Il s’agit d’énergie non utilisée pour produire du lait ou de la viande donc de l’énergie gaspillée.

Il a été démontré qu’une très forte corrélation existe entre la composition en acide gras du lait et la réduction d’émissions de gaz à effets de serre…
Tout simplement en analysant la qualité nutritionnelle du lait, les éleveurs peuvent déterminer leur réduction d’émissions de méthane.

 

Cette méthodologie de prédiction
de la baisse de méthanea été expertisée
par le Ministère de l’Ecologie
et du Développement Durable
et officiellement agréé en en avril 2011.
En août 2013,
les Nations Unies
ont labellisé notre démarche Eco-Méthane
,
ce qui lui apporte une crédibilité supplémentaire.


 



La démarche Eco-Méthane est la seule à être reconnue au niveau mondial
dans le domaine de l’élevage comme une alternative agricole durable
permettant de réduire les émissions de gaz à effets de serre
sur les 417 démarches référencées !